La rentrée se prépare !
20 juillet 2016
Devenez bénévole sur notre secteur Accompagnement à la scolarité !
1 septembre 2016

Le Projet

Nous sommes dans un futur, proche ou lointain…

Un pouvoir autocratique et totalitaire s’est installé par les urnes, porté par le populisme et nos abandons successifs aux sombres desseins. La haine de l’Autre. La déshumanisation des êtres. L’élimination par la sélection. La  création et l’exploitation des superflus. L’Homme doit être vidé de son humanité pour en faire une superfluité efficiente, une individualité sans identité, indéfinie, utile et nécessaire à la production et à la consommation. Le Camp des Milles, devenu Lieu de Mémoire, est réouvert et affecté à l’internement, à la mise en quarantaine et à la guérison des «inutiles»,  des « malades » et des « déviants ». S’y retrouvent des artistes libres penseurs, d’origines et d’horizons divers. Comme d’autres avant, ici même, ils vont réaffirmer l’art comme outil de résistance et d’humanité. Comme le firent avant eux les « internés » de 1940, victimes de l’indolence administrative, du « j’m’en foutisme », du diable en France.

Le centre socio-culturel Jean-Paul Coste défend l’idée que le projet culturel produit de la transformation sociale, qu’il permet aux individus de saisir le monde et les rapports sociaux, d’y agir individuellement et collectivement et de se situer par rapport à une mémoire commune. Appréhender la mémoire d’un territoire, c’est s’approprier sa propre histoire, l’assumer pour mieux la dépasser parfois, être en mesure d’être acteur conscient de son quartier, sa ville, son pays. Au-delà du devoir de mémoire, il s’agit aussi, en référence au volet réflexif du Site Mémorial du Camp des Milles, de comprendre et « porter » les enjeux de dignité, de respect et d’humanité.

NUMERO 187 est une alerte, un appel à la vigilance citoyenne.

Inspirés de l’histoire vécue par Lion FEUCHTWANGER et ses camarades internés, nous puisons dans son écriture, la justesse poétique, la puissance dramatique dans la description des êtres et des situations.

 Le travail de création intègre la démarche globale, citoyenne et réflexive du site Mémorial du Camp des Milles, de cette volonté de rendre vigilant, critique et responsable, le « visiteur-spectateur » des crimes passés, face aux menaces présentes et futures. Notre création s’inspire de l’engagement de ces artistes, « intellectuels », défenseurs de la libre pensée qui, par leurs œuvres ont résisté à la volonté d’anéantissement de l’Humanité, dans sa définition la plus universelle. Nous nous inspirons du destin de ceux, qui internés au Camp des Milles, ont résisté par la création artistique à la déshumanisation, à la mort industrielle et programmée.

Ils sont nos « références mémorielles », nous, artistes de tous horizons esthétiques et culturels qui face à la montée des haines, des racismes, des discriminations, face au déclassement de l’Humain par les intérêts économiques et financiers, participons à la « Résistance Poétique ».

Le site internet http://www.numero187.com/

La page facebook https://www.facebook.com/numero187/

Newsletter